Leslie Chaudet

Leslie Chaudet

Pain perdu

 

Résidence du 19 mars au 26 avril 2014

Exposition du 25 avril au 13 juin 2014, du mardi au samedi de 14h à 18h

Vernissage le vendredi 25 avril à 18h30

Rencontre publique avec l'artiste le samedi 26 avril à 15h30

 

Texte

Les productions de Leslie Chaudet trouvent leurs fondements dans les relations entre l’individu et son environnement. Caractérisée par un fort attachement aux matériaux, sa pratique de la sculpture et de l’installation nous plonge dans un rapport sensible au monde qui nous entoure.

La dialectique du quotidien intervient de manière récurrente dans son travail et s’y retrouve souvent associée à un événement particulier, un matériau, un objet.

A L’aparté, elle présente une installation axée sur un indispensable de notre quotidien : le pain. Dans la salle d’exposition, Leslie Chaudet propose un travail de cartographie sur un dallage de tranches de pain de mie. La surface du sol devient l’évocation d’une carte, à la fois territoire géographique et espace mental.

Les limites de cette carte sont fixées par les coordonnées géographiques de deux parcours de randonnées réalisés par Leslie Chaudet avec l’aide d’une application de géolocalisation. L’artiste matérialise les traces d’un passage, ce que nous laissons derrière nous. Ce geste est évocateur d’une réflexion plus large qui est celle de l’inscription dans un lieu. Comment occuper un territoire? Comment marquer un territoire?

Le pain est un aliment de base présent dans le monde entier. Il est issu des céréales, elles-mêmes issues de la terre. Présent de tout temps et à travers toutes civilisations, le pain est universel. Leslie Chaudet choisit de s’y intéresser pour ses qualités plastiques et organiques. D’un côté, elle rend visible son déplacement et simultanément programme sa destruction par l’emploi d’un support périssable. Elle fait ainsi basculer l’œuvre dans l’éphémère.

L’utilisation du pain fait également référence au conte de Charles Perrault « Le Petit Poucet ». Ainsi, le travail développé pour l’exposition sollicite un imaginaire lié au conte, au récit et aux légendes. L’installation est une invitation au cheminement, à l’égarement, à l’exploration.

Visuels

Vidéo

Articles - annonces

Lien interne vers les actions de médiation