Johanna Rocard

Johanna Rocard

LE QUINZIÈME JOUR, narration spéculative et paysages post-catastrophes

 

En résidence du 26 septembre au 4 novembre 2022

Exposition du 4 novembre au 16 décembre 2022

Vernissage le vendredi 4 novembre à 18h30

Texte

« Nous avons besoin de nouveaux types de récits (...). Nous devons nous rendre mutuellement capable de changer l’histoire. (...) La seule manière d’avoir prise, de rendre présent “ le cela ” est de continuer à faire des choses positives, continuer à faire marcher l’expérience, continuer à écrire ce récit particulier, pas une histoire en général mais cette histoire. Vous devez le faire, vous devez être ici, pas partout. Vous devez être attaché à quelque chose, pas à tout. Le seul moyen, c’est d’encore et encore et encore nous engager mutuellement à faire quelque chose. »

Donna Haraway in DONNA HARAWAY: STORY TELLING FOR EARTHLY SURVIVAL, a film by Fabrizio Terranova, 2016.

 

Depuis plusieurs années, Johanna Rocard s’interroge sur la notion de collectif, et plus particulièrement sur les gestes et rituels qui lient les groupes humains en temps de crises et de transitions.

A L’aparté, l’artiste poursuit sa recherche création LE QUINZIEME JOUR, autour des récits et gestes spéculatifs post-catastrophes. Elle engage, avec les usagèr.e.s, un mouvement réflexif et plastique cherchant à faire émerger la possibilité d’un avenir conscient fait d’alliances humaines et non-humaines, de soins, d'amour et de secrets. Sous forme d’installations et de performances, l’artiste déploie un ensemble de formes pour conjurer le mauvais sort et faire apparaître des alternatives joyeuses.

Il y a urgence à penser les possibles « après » sans naïveté, en mettant à distance la solastalgie, angoisse écologique propre à notre époque.

 

Exposition programmée dans le cadre de la biennale de l’image contemporaine de Rennes (1ère édition) qui aura lieu au mois de décembre 2022, sur le thème de l’Urgence.

Visuel