Paul Duncombe

Paul Duncombe

Microcosmes

 

En résidence du 22 mai au 8 juillet 2017

Exposition du 8 juillet au 25 août 2017

Vernissage le samedi 8 juillet à 11h30

Texte

À travers une réflexion singulière portée sur les interactions entre les êtres humains et la nature, Paul Duncombe explore les différentes échelles du paysage. Ses recherches successives, sur les banquises du Labrador, les tempêtes en mer Celtique, les forêts boréales, ou encore les terres irradiées de Fukushima, visent les mécanismes contingents qui lient entre eux ces vastes territoires avec les créatures qui s’y développent et les éléments infinitésimaux qui les composent. À partir d’un travail photographique in situ puis de séries d’expérimentations méthodiques conduites en atelier ou en laboratoire, ses projets mettent alors en relation la simplicité apparente des œuvres de la nature avec la technicité croissante des sociétés modernes.

 

Du simple geste aux installations monumentales les plus complexes, entre performances, sculptures minimales et interventions sur site, son travail traverse les frontières et les disciplines : que ce soit pour l’organisation d’une expédition sur un lac gelé (Sur Fond Blanc, 2015) ou pour la production d’une œuvre électronique expérimentale dans le Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (Nova Stella, 2017), ses recherches l’ont mené à collaborer avec de nombreux artistes, ingénieurs et artisans mais aussi avec des biologistes, des archéologues, des astrophysiciens, des guides de haute montagne ou encore l’armée, multipliant ainsi les points de vue et les expériences.

 

Invité en résidence à L’aparté, Paul Duncombe s’est attaché à l'observation de l'écosystème forestier à proximité de l'étang de Trémelin et propose un projet artistique qui allie les richesses botaniques locales et les outils de développement numérique utilisés en art contemporain. À l’aide de ces technologies, il s'est intéressé aux microcosmes singuliers du domaine, nous donnant à voir et à entendre les organismes qui nous entourent, mais qui nous sont invisibles et inaudibles parce que trop petits, trop rapides ou trop lents.

Visuels

Documents à télécharger

Dossier de presse de l'exposition Paul Duncombe, Microcosmes
DP_Paul_Duncombe.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
Dossier de presse de l'exposition Paul Duncombe, Microcosmes
DP_Paul_Duncombe.docx
Document Microsoft Word 1.5 MB
Paul Duncombe, Éden, 2017. Polyptyque, 380 x 100 x 150 cm. Eau, verre, végétaux, éléments radioactifs, éclairages horticoles et dispositif de contrôle automatisé.
Eden.jpg
Image JPG 7.0 MB
Paul Duncombe, In vitro, 2016-2017. Graines, gel nutritif, éprouvettes.
In_vitro.jpg
Image JPG 5.9 MB

Articles - annonces